Parc national de Ruaha

16 au 20 juillet 2021

Ce Parc national  est le second parc du pays en terme de superficie après celui de Nyerere. Situé dans le centre de la Tanzanie, son nom lui vient de la rivière Ruaha qui le traverse. Il a été fondé en 1964 par le gouvernement de la Tanzanie nouvellement indépendante. Le principal écosystème de cette région est la savane semi-aride. Le seul point d'eau permanent est la rivière Ruaha, ce qui a pour conséquence une foret densité et une grande diversité de Mammifères sur ses rives. Il abrite la plusse grosse population d’Éléphant d'Afrique de l'est.

 

Nous avons logé dans le quartier général des Rangers à quelques mètres de cette rivière au cœur du Parc, Quelques petits bungalows rustiques, mais comme toujours en Tanzanie, très propres ! Le cadre est extraordinaire, la rencontre avec des Hipopotames est quotidienne, surtout le soir, parfois un peu même trop rapprochée !

Le gouvernement a construit juste au-dessus de la rivière un petit abri d’où l'on peut observer Oiseaux et Mammifères dans les meilleures conditions de proximité. Le soir des troupes de plus de 50 Mangoustes rayées venaient chasser en compagnie de Babouins. Éléphants et autres Ongulés viennent quant à eux y boire ! Ambiance extraordinaire, sans aucune nuisance humaine !

En terme d'Oiseaux, nous avons pu voir, entre autres nouveautés, deux endémiques de cette région: le Choucador cendré, Lamprotornis unicolor et le Calao du Ruaha, Tockus ruaha. A noter aussi l'observation quotidienne de la Chevêchette perlée, Glaucidium perlatum et l'observation au nid du Grand-duc de Verreaux, Bubo lacteus!

 

Comme les autres parcs nationaux du Sud, Ruaha est très peu visité même en dehors des "périodes covid". Nous n'y avons croisé qu'un seul véhicule touriste ainsi qu'une chercheuse. L'un des meilleurs souvenirs est sans aucun doute la rencontre très intime avec une famille de Lion, qui, pour une fois, étaient actifs : belles scènes entre des tous jeunes lionceaux suivant de près leur mère et un mâle adulte essayant de s'accoupler avec une femelle. Ce moment fut d'autant plus magique que, contrairement au Serengeti où vous pouvez être entouré de 30 à 40 autres véhicules, nous étions seuls à en profiter.

 

Nous avons aussi observé à deux reprises le Léopard, qui est plutôt rare et discret !

Du côté des Reptiles, notons une superbe observation de Vipère heurtante, Bitis arietans .

Une fois de plus, nous étions bien triste de quitter cette endroit fabuleux et de n'y être resté que quelques jours  !

Les autres régions visitées:

 

Parc national de Nyerere (grand fleuve, hippos et crocos à gogo)

Parc National de Katavi (Beaucoup d'eau, des oiseaux et des hippos)

Parc National de Mahale (Chimpanzés!!)

Parc national de Buriji-Chato (tout nouveau) et île de Rubondo (lac Victoria)

Lac Mburo et Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda, gorilles et co)

Région de Entebbe (petite forêt et jardin botanique)