Parc national de Mahale

27 au 30 juillet 2021

Ce Parc national, situé sur les rives du Lac Tanganyika, est plutôt difficile d'accès. Il faut compter au minimum cinq heures de piste depuis Kigoma, la ville la plus proche de la région, puis deux heures et demi de bateau depuis le bout de la piste sur un lac dont les courants et les vagues font penser à une mer bien agitée. Le Parc national de Mahale abrite la plus grande colonie de Chimpanzé du pays. Il seraient environ 800 individus et sont étudiés depuis les années soixante par des scientifiques japonais. Ce sont les derniers Chimpanzés du pays avec ceux du Parc national de Gombe plus au nord.

 

Nous avons logé au bord du lac, dans une des stations de Rangers. Comme toujours, simple, mais propre et au milieu de la nature !

A noter qu'il faut prévoir toute la logistique ( eau et nourriture) depuis Kigoma. Les touristes peuvent cuisiner eux-mêmes ou s'offrir les services d'un cuisinier qui était au top ! Il y a même un bon réseau wifi sur place.

 

L'espèce cible était bien entendu le Chimpanzé, Pan troglodytes et nous n'étions pas dans la saison la plus propice. En saison sèche, la nourriture se fait rare et nos cousins se dispersent pour en trouver. A noter que le Parc est très grand et que ses forêts très denses sont situées sur des pentes abruptes, dont le sommet culmine à 2462mètres ! Néanmoins, la chance fut de notre côté. Après 30 minutes de marche facile, nous croisons un vieux mâle se nourrissant dans un arbre. Nous sommes restés presque une heure à l'observer ! Puis, en contrebas d'une colline un peu plus haut dans la forêt, nous apercevons 3 femelles avec leurs jeunes. Pour finir, après une délicieuse pause repas au bord d'une rivière, un mâle nous honore encore de sa présence. Il longe la rive en face de nous tout tranquillement en cherchent du sel visiblement pas effrayé le moins du monde par notre présence ! Nous avons été accompagné lors de nos randonnées par un excellent guide naturaliste passionné , Raymond Lusoma, que nous ne pouvons que conseiller !

 

Pour les Oiseaux, cela fut moins fructueux. Ils sont en général très difficile à voir dans les forêts tropicales denses et les espèces cibles de cette montagne nécessitent de bivouaquer beaucoup plus haut en altitude, ce qui nécessiterait beaucoup plus de temps, de logistique et d'argent. Pour une autre fois !

 

A l'instar de l'immense majorité des Parcs nationaux de Tanzanie, Mahale semble extrêmement bien préservé et protégé, ce qui est bien malheureusement assez exceptionnel en Afrique de l'Est....

 

Les autres régions visitées:

 

Parc national de Nyerere (grand fleuve, hippos et crocos à gogo)

Parc National de Ruaha (Lions, Eléphants et bien d'autres)

Parc National de Katavi (Beaucoup d'eau, des oiseaux et des hippos)

Parc national de Buriji-Chato (tout nouveau) et île de Rubondo (lac Victoria)

Lac Mburo et Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda, gorilles et co)

Région de Entebbe (petite forêt et jardin botanique)