Parc national de Burigi-Chato et île de Rubondo

31 juillet-4août 2021

Burigi-Chato , d'une superficie de 4707 km2 s'étend du lac Victoria à l'est jusqu'à la frontière du Rwanda à l'ouest. Le terrain s'élève de 1100 mètres d'altitude à l'est à 1700 mètres à l'ouest. On y trouve plusieurs lacs, dont le plus grand est le lac Burigi. Entre les deux, il y a de longues chaînes de collines avec des vallées profondément encaissées. Le paysage alterne entre plaines inondables marécageuses le long des rivières, savanes dans les plaines et forêts de miombo sur les collines.

Ce n'est qu'en 2019 que ce territoire fut consacré Parc national, le dernier né en Tanzanie. Auparavant, c'était une « game reserve », c'est à dire un milieu naturel, certes protégé, mais destiné aux perpétuels massacres lucratifs de divers Mammifères , organisés pour le plaisir de riches assassins occidentaux nommés chasseurs.

Il n'y a actuellement aucune infrastructure gouvernementale( en construction ) pour loger dans ce superbe espace naturel ni aucun hébergement à moins d'une heure de voiture. Le camping serait une alternative mais demande une logistique de plusieurs jours, temps que nous ne possédions. Nous n'y sommes donc resté qu'une seule journée intense, du lever au coucher du soleil.

Sans surprise, les observations de Mammifères se font à grande distance, contrairement aux Parcs nationaux plus anciens ou les animaux n'ont plus peur des Humains ! Il faudra certainement une bonne dizaine d'année et/ou quelques générations pour que les animaux se laissent observer et admirer de plus près!

Par contre, nous avons eu beaucoup de belles surprises au niveau ornithologique. Cette région est très peu prospectée par les ornithologues et le site n'existait même pas sur la plateforme de référence mondiale ebird !

Entre autre, deux espèces loin de leur aire de répartition connue à ce jour : la Pie-grièche de Sousa, Lanius souzae et le Moineau bridé, Gymnoris superciliaris. Nous avons heureusement réussi à les photographier, sinon aucune validité scientifique n'est possible. En cette seule journée de prospection, nous avons observé 70 espèces d'Oiseaux , dont 5 espèces de Francolin. Le potentiel de ce Parc est énorme et une fois de plus, nous quittons avec frustration cet endroit merveilleux, sauvage ou nous n'avons croisé personne hormis des rangers. Buriji-Chato, à bientôt !

 

Le parc national de l'île de Rubondo est un des plus petits de Tanzanie. Il se compose d'une île basse inhabitée aujourd'hui (quelques collines au sud de l'île culminent à 1384 mètres soit 250 mètres au-dessus du lac), située dans une large baie au sud-ouest du lac Victoria. Il est couvert à 90 % de forêt tropicale humide, entrecoupée de quelques prairies et d'étendues couvertes de Papyrus. A préciser qu'avant la création du Parc, l'île était habitée et que ses habitants ont été forcé de s'exiler sur une autre île de la région.

Il est peu visité, car hors des circuits classiques et possède peu de possibilités d'hébergement. Nous avons une fois encore logé dans les bungalows du gouvernement au bord du lac. Tranquillité absolue et vue imprenable !

Nous avons pu y observer une espèce très rare d'Antilope, le Sitatunga  ou Guib d'eau, Tragelaphus spekii . Sinon quelques Oiseaux remarquables , dont des nouveautés pour ce qui est des espèces paludicoles : le Tchagra des Marais, Tchagra minutus et la Rousserolle à bec fin, Acrocephalus gracilirostris.

 

Les autres régions visitées:

 

Parc national de Nyerere (grand fleuve, hippos et crocos à gogo)

Parc National de Ruaha (Lions, Eléphants et bien d'autres)

Parc National de Katavi (Beaucoup d'eau, des oiseaux et des hippos)

Parc National de Mahale (Chimpanzés!!)

Lac Mburo et Forêt impénétrable de Bwindi (Ouganda, gorilles et co)

Région de Entebbe (petite forêt et jardin botanique)