Péninsule d'Osa, Punta Marenco

19 au 25 décembre 2018

La Péninsule d'Osa située au sud-ouest du Costa Rica abrite le parc national de Corcovado, connu comme étant la forêt ropicale la plus sauvage et la plus riche en biodiversité du pays.

Le parc national est accessible uniquement à travers deux stations, La Leona et la Sirena et l'entrée n'est possible qu'avec un guide et en groupe. Vous commencez à nous connaître et vous vous doutez que cette perspective ne nous as pas beaucoup motivé. De plus, ces visites organisées sont plutôt chères.

Nous avons donc opté pour deux lodges situés en bordure du Parc, l'un côté océan et l'autre plus à l'intérieur, les deux entourés de forêts. Autant dire que nous n'avons pas été déçu et aucun regret de n'avoir pas foulé le sol du parc national!

 

Punta Marenco, au bord de l'Océan Pacifique

 

Le lodge de Punta Marenco puntamarenco.com est accessible en bateau depuis Sierpe. Il est possible d'y accéder par une piste peu entretenue donc peu de personnes choisissent cette option. Il faut compter environ une heure de bateau puis une montée à pied de 15 min assez raide pour atteindre le lodge mais l'effort en vaut bien la chandelle: arrivés "au sommet", la vue sur la forêt et l'océan nous coupe littéralement le souffle! Ce petit paradis est isolé des autres hôtels et jouxte une magnifique forêt très ancienne, déclarée refuge national de faune : Le Punta Rio Claro Wildlife Refuge.

 

Pour "couper" notre rythme de balades forestières, nous avons choisi une journée de snorkeling vers Isla del Caño à une vingtaine de kilomètres au large. Ces sorties ne sont possibles qu'à travers une organisation de groupe avec une agence de voyage et il faut donc supporter la quinzaine de touristes qui vous accompagnerons. La journée a été tout de même fructueuse avec l'observation de deux Requin-corail (Triaenodon obesus), une tortue marine, la Tortue verte (Chelonia mydas) et des poissons tropicaux en tous genres que nous n'avions jamais eu l'occasion d'observer auparavant. Depuis le lodge, il est possible de longer les plages pendant des heures, direction plein sud, jusqu'à l'entrée du parc national mais hors de la forêt en plein soleil, il fait très chaud et nous ne sommes jamais arrivés jusqu'au bout !!

 

En résumé, nous ne pouvons que vous recommander ce site entre océan et forêt, d'une richesse inouïe avec des plages de rêve assez peu fréquentées.

 

Le Punta Rio Claro National Wildlife Refuge. Nous y avons observé, entre autres, le très rare Tapir de Baird ! Une sortie de nuit nous a comblés en Batraciens avec, par exemple, l'observation d'un amplexus des fameuses Glass frogs ou grenouilles de verre (de l'espèce Sachatamia albomaculata). Les chemins sont moyennement entretenus et notre hôte, très sympathique, ... n'aime pas trop que ses clients s'y promènent seuls. Si vous n'avez pas le sens de l'orientation, écoutez-le !

 

Les autres régions visitées:

 

Volcan Arenal et Heliconias Rainforest Lodge (Rainette aux yeux rouges et autres beautés tropicales)

 

Palo Verde et Rancho Humo (Forêts sèches du Pacifique et marais)

 

Fleuve Tarcoles et parc national de Carara (Crocodile d'Amérique)

  

Péninsule d'Osa, La Tarde ( Le coup de cœur, Paresseux et Serpents)

 

San Gerardo de Dota ( Quetzal et forêts de montagne magiques)

 

Réserve biologique de El Copal (Tangaras à la pelle et gros Fer de lance)

 

Parc national de Cahuita (plages tropicales, ratons laveur et dendrobates)

 

Selva Bananito (portraits de serpents et quelques beaux oiseaux)

 

Parc national Tortuguero (petite Amazonie)