Parc National du Djoudj et Langue de Barbarie

Le Parc National du Djoudj (PNOD) est situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Saint-Louis dans le delta du fleuve Sénégal. Il offre une succession de zones humides à eaux douces ou saumâtres, de savane sahélienne avec de nombreux canaux, lacs, bassins et marécages. Ce parc est probablement l'un des meilleurs coins ornithologiques d'Afrique de l'Ouest.

A noter que l'hôtel du Djoudj est le seul hébergement possible aux abords du parc. Cet hôtel, qui était un temps classé luxueux, est malheureusement en train de se délabrer au fil des ans. Les prix, quant à eux, ne diminuent pas vraiment mais les gérants actuels sont fort sympathiques. 

 

Les guides officiels du parc ne sont, pour la plupart, pas vraiment passionnés par la nature et il n'est pas nécessaire d'être accompagné . Néanmoins, nous vous recommandons un très bon guide ornithologue appelé " Vieux" Ngom. Il possède un véritable don pour vous trouver n'importe quel oiseau et le parc n'a aucun secret pour lui. Vous pouvez le contacter par l'intermédiaire de l'hôtel.

Nous avons eu une météo très particulière durant notre semaine au Nord. Vent, tempête de sable et fraîcheur étaient au rendez-vous. La lumière n'était donc pas idéale pour la photographie. Par contre, cette météo capricieuse nous a probablement permis les magnifiques observations de pythons qui ont dû sortir pour se réchauffer et rester à découvert. A la suite de notre balade en pirogue, deux individus nous attendaient près du débarcadère!

 

Suite au PNOD, nous somme restés quelques jours à la langue de Barbarie au Sud de Saint-Louis. Cette région est à notre avis moins intéressante mais la Station d'épuration de Saint-Louis, située en face de la réserve naturelle de Guambeul, mérite un arrêt. C'est une oasis d'eau douce attirant de nombreuses espèces d'oiseaux et des surprises ne sont pas exclues comme la marouette de Baillon observée par Bram Piot la veille de notre passage.