Parc National du delta du Saloum

Le Parc National du Saloum est un site incontournable de l'ornithologie au Sénégal! Mangroves magnifiques, points d'eau douce, savanes arborées...de quoi observer une belle diversité d'espèces.

Malheureusement, malgré la classification du Parc National, la gestion y est très douteuse: coupe de bois, surpêche, chasse, constructions chaotiques sont monnaie courante. De quoi s'inquiéter de la conservation de ce delta qui a été inscrit au patrimoine mondial en 2011 ainsi qu'au titre de réserve de biosphère en 1980 par l'Unesco et en tant que site Ramsar en 1984 pour l'importance de ses zones humides.

 

Malgré cet état de fait, nous avons la bonne surprise de découvrir le centre Fagaru ainsi que son fondateur, Birame Diouf, un sénégalais visionnaire vivant entre la Norvège et son pays natal. Ce centre a pour but de préserver la forêt alentour, de dresser un inventaire des espèces animales et végétales et d'intégrer les jeunes des communautés locales dans des projets écotouristiques et d'agriculture durable.

Nous sommes restés 7 jours dans ce centre qui a été un vrai havre de paix et de bonheur naturaliste. En effet, Birame préserve cette forêt de toutes coupes et autres intrusions et il a réussi à sauvegarder son caractère primaire.

 

Malgré sa superficie réduite, cette forêt reste exceptionnelle: en seulement 6 jours, nous avons pu observer, entre autres, quatre groupes distincts de Galagos, plusieurs espèces de serpents, deux espèces de mangoustes et entendre quatre espèces de rapaces nocturnes.

 

Site web du centre: http://www.fagaru.org/

Nous avons rayonné depuis le centre fagaru autant sur terre que sur les eaux!

 

Une mention particulière pour la vallée de Nema Bâ qui nous a reservé bien des surprises: Martin pêcheur géant, Bécassine sourde, Rhynchée peinte, Python de Seba d'une belle taille etc.

Proche de Toubacouta, derrière le village de Soucouta, une splendide forêt en bordure de mangrove est en sursis: un projet touristique surdimensionné pas vraiment cautionné par les villageois la menace. Sa richesse ornithologique est indiscutable comme nous avons pu le constater le temps d'une après-midi.