La Somone et Dakar

Notre dernière étape avant Dakar a été la Somone, une lagune de la Petite Côte classée réserve naturelle. Nous avons séjourné dans l'écolodge Dalaal Diam dont la vue imprenable sur la lagune et les chambres originales valent le détour. http://www.dalaaldiam-village.com/

 

Ce lodge est un havre de paix dans cette zone peu à peu dévastée par le tourisme de masse.

 

Une mention particulière pour la diversité des limicoles et la présence discrète de l'Oedicnème tachard.

 

Depuis la Somone, il est possible de rejoindre la seule falaise du Sénégal, Popenguine, où l'on peut observer des espèces rupestres que l'on trouve difficilement ailleurs dans le pays comme par exemple le Monticole de roche, Monticole bleu, Hirondelle de rochers etc.

 

La dernière étape à Dakar nous a permis une virée aux îles de la Madeleine, le plus petit Parc National du monde au large de cette ville frénétique. Il ne faut pas être pressé d'y arriver mais l'observation du Phaéton à bec rouge nicheur, des colonies de Grand Cormoran sur les très vieux baobabs rabougris et le terrain volcanique valent largement l'attente! C'est aussi un endroit pour observer les Fou de Bassan ainsi que quelques Fou brun d'assez près.

 

Un autre lieu extraordinaire et atypique se trouvant en banlieue de la capitale est le Technopole. C'est une zone inconstructible car régulièrement inondée et  qui regorge ainsi d'oiseaux migrateurs et hivernants. La liste serait trop longue mais Bram Piot en parle régulièrement sur son blog.

 

Le deuxième bon coin à Dakar est la terrasse de l'hôtel du Calao en bord de mer. Il est surtout connu pour la migration post nuptiale (automne) mais début janvier nous a apporté quelques surprises: Labbe pomarin, Labbe parasite et Puffin cendré. A noter que le suivi de la migration printanière ne serait pas inintéressant.