La rivière Tarcoles et parc national de Carara

15 au 19 décembre 2018

 

Le Rio Tarcoles est l’un des plus grands fleuves du Costa Rica. Il se forme au confluent de différentes sources de la cordillère centrale et se jette dans l'océan Pacifique après avoir longé le Parc National de Carara. Il est surtout connu pour sa grande population de Crocodiles d'Amérique, la plus importante du pays et peut-être du monde, évaluée à environ 200 individus. Certains sont très âgés et imposants... Pour les observer, le fameux pont aux crocodiles avant Carara offre une vue plongeante sur des dizaines d'individus énormes. Une excursion en bateau sur le fleuve permet aussi d'en observer de près et l'ambiance y est bien plus bucolique et silencieuse....

 

De plus, outre ces fameux reptiles, l'avifaune y est vraiment remarquable quant à la qualité des observations et à sa diversité. Malheureusement la compagnie que nous avons choisi, un peu par défaut ou par hasard nourrisse les Crocodiles pour les attirer.

 

 

Le parc national de Carara est un petit parc par sa taille mais immense par sa biodiversité. Situé sur la côte centrale du Pacifique, c'est une zone de transition entre les forêts tropicales sèches du Nord et tropicales humides du Sud, d’où son extrême richesse ! Malheureusement, il se situe au bord de la grande route et le bruit du trafic couvre en partie le chant des oiseaux. Deux chemins sont intéressants pour leur richesse en oiseaux: une boucle depuis le Quebrada Bonita Ranger Station et, un peu plus loin le long de la route, un chemin qui longe le Rio grande de Tarcoles . Ce deuxième chemin a l'avantage de s'éloigner de la route et de ses nuisances et d'être beaucoup moins fréquenté !

 

 

Dans cette région, nous avons logé à l'hôtel Villa Lapas qui est souvent conseillé dans les rapports de voyage ornithologiques sur le Costa Rica. L'endroit est bien situé et son jardin ainsi que la forêt le jouxtant sont intéressants mais il faut savoir que le week-end, c'est un lieu de fête pour les ticos et que les propriétaires sont très éloignés du tourisme naturaliste. De plus, le service est très moyen et si vous compter partir tôt, oubliez le petit déjeuner !