Parc national de Cahuita

10 au 14 janvier 2019

 

Le parc national de Cahuita a été créé en 1978 dans le but de protéger le superbe récif corallien qui entoure la Punta Cahuita au Sud de la côte Atlantique. C’est un petit parc d’environ 10 km2 avec 1 067 hectares de terre et 22 400 hectares en mer. Il reste l’un des plus visités du Costa Rica et il a la particularité d'être géré par la collectivité locale. Il est accessible par une entrée située dans le village même ou il n'y a pas de droit d'entrée, mais les dons sont les bienvenus ou par une autre entrée située à quelques kilomètres du village qui elle est payante. Les deux entrées se rejoignent via un sentier majoritairement côtier de quelques huit kilomètres.

 

La deuxième entrée en dehors du village (Puerto Vargas) donne accès directement à un sentier sur pilotis magnifique qui traverse une forêt dense inondée. Avant de vous y élancer, il vaut la peine de bien regarder les arbres entourant le parking car la forme jaune de la Vipère de Schlegel y est quasi garantie! A l'intérieur du parc, à contrario de la plupart des autres parcs du pays, les ratons laveurs sont très faciles à voir et nous avons eu la chance d'y observer deux Paresseux assez aisément! Les oiseaux ne sont pas en reste avec, par exemple, l'observation en pleine journée du mythique Grand Ibijau !

 

Par contre, il y avait beaucoup trop de monde à notre goût; il faut impérativement y aller aux premières lueurs du jour pour éviter les masses de gens.

 

Nous avons logé au ALBY lodge, petite structure à taille humaine avec quatre bungalows bien séparés, simples mais avec tout le confort nécessaire et une cuisine commune à disposition. Les tarifs sont vraiment modiques, c'est le meilleur rapport qualité prix que nous ayons trouvé au Costa Rica. A noter que Cahuita, ville très métissée, propose des petits restaurants exceptionnels dont un italien où l'on a mangé les meilleures pâtes aux fruits de mer de toute notre vie!

 

A quelques kilomètres de Cahuita, dans les collines surplombant la côte juste avant la porte Puerto Vargas du parc national, se trouve un site à ne pas manquer. Il s'agit de la "foret d'Alban". Alban est un ancien paysan amoureux de la nature qui a décidé de protéger intégralement sa forêt. La nuit, il travaille comme garde dans le parc de Cahuita. Malheureusement, les autorités locales ne lui ont pas permis de mettre un panneau indicatif pour sa réserve privée, il faut donc se renseigner un peu avant de trouver cette perle cachée...Cet homme attachant vous fera une visite guidée gratuite de sa forêt qu'il connaît dans les moindres recoins. La forêt est grande, ancienne et il n y a personne! Potentiellement, on peut y croiser les mêmes espèces que dans le PN de Cahuita mais elle présente une densité inouïe de deux espèces de Dendrobates de la côte Atlantique.

 

Pour finir, du sommet de la colline, la vue sur le parc national est à couper le souffle mais, néanmoins, attention... Alban parle beaucoup !