Costa Rica:1er décembre 2018 -1er février 2019

 

Le Costa-Rica est un petit pays d’Amérique centrale possédant une faune et une  flore exceptionnelles : 6 % de la biodiversité mondiale s'y trouve sur 0,03 % des surfaces émergées. Cette diversité est due à l'emplacement géographique de ce pays entre Amérique du Nord et du Sud, favorable aux mouvements d'animaux ainsi qu'à ses trois aires climatiques bien distinctes : la côte caraïbe, humide et semi-marécageuse, la côte pacifique, plus sèche, et la zone centrale, au relief élevé, dont la végétation est sèche. Le Costa Rica se classe parmi les 14 nations à avoir placé plus de 23 % de leur territoire sous protection (25,6 % de parc nationaux ou réserves écologiques) ;

 

De plus, ce pays qui a tout misé sur l’éco-tourisme a décidé d’interdire la chasse sportive ainsi que les zoos. Pour la première fois, dans un pays, l’homme perd son droit de vie et de mort (et de liberté) sur les animaux sauvages !

 

Pour les naturalistes aimant marcher et observer seuls, l’accessibilité aisée aux forêts est un atout majeur. En effet et a contrario de beaucoup d’autres pays tropicaux, être accompagné d’un guide n’est pas obligatoire et les chemins sont, en général, bien entretenus. De nombreuses forêts, souvent encore immense et anciennes, sont des propriétés privées ou appartiennent à des collectivités paysannes locales qui comptent sur le tourisme pour les préserver.

 

La sécurité, l'eau potable , les routes bien entretenues rendent le voyage facile et agréable au Costa Rica. Le revers de la médaille du succès de ce petit pays est le tourisme de masse dans certains endroits, en particulier sur les côtes. Certains chemins de Parcs nationaux sont devenus de vraies autoroutes à touristes, ce qui n’empêche pas d’y observer la faune mais le charme est rompu…

 

Sur les 900 espèces d’Oiseaux observables dans le pays, nous en avons vu à peu près la moitié. Nous aurions pu faire bien mieux en deux mois, mais les bectrotters sont des naturalistes généralistes et non des ornithologues monomaniaques. Nous avons passé beaucoup de nuits à rechercher des Reptiles, des Batraciens et d’autres créatures nocturnes qui ne sortent que la nuit sous les tropiques du fait de la chaleur diurne et de meilleures conditions de chasse.

 

Nous avons ainsi pu observer une vingtaine d’espèces d’Ophidien et un grand nombre de Batracien Anoures, difficiles à déterminer. Chaque forêt à ses spécialités et il est rare de rentrer « bredouille » d’une sortie nocturne au Costa Rica.

 

Une de notre grande joie fut l’observation des Dendrobates, un rêve tout en couleur ! Mention spéciale aussi pour le Fer-de-lance, le plus commun des serpents et l’un des plus impressionnants !

 

Nous avons observé de nombreux mammifères dont le très rare Tapir de Baird et le Tamandua du Mexique plutôt difficile à voir. Les félins, fidèles à eux-mêmes, n'ont pas daigné se montrer...

 

 

 

Les régions visitées

 

 

- Volcan Arenal et Heliconias Rainforest Lodge

 

- Palo Verde et Rancho Humo

 

- Enseneda et les salines de Chomes

 

- Parc National de Carara et Tarcoles

 

- Peninsule d'Osa

 

- San Gerardo de Dota

 

- El Copal

 

- Parc National de Cahuita

 

-Selva Bananito

 

- Parc National Tortuguero

 

- La Selva (Station biologique)